C’est vous qui le dites

Alexis Garcia, de la Cie Adoc, s’est faufilé dans l’esprit du virus durant  un monologue qui propose de changer notre regard sur le virus, pour le considérer comme notre potentiel « sauveur » et non plus comme un horrible « fossoyeur ».
« Remerciez-moi pour tout cela, et bienvenue sur terre ! »
Voici, inventives et généreuses, les réactions inspirées par la question: « pour un après solidaire sur quoi faut-il freiner ? Sur quoi faut-il accélérer? »

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore écouté…